we sign it - Pour éviter un second tour Sarkozy - LePen, la Gauche et les écologistes doivent se  rassembler pour une candidature unique en 2017 dès le 1er tour des présidentielles

Pour éviter un second tour Sarkozy - LePen, la Gauche et les écologistes doivent se rassembler pour une candidature unique en 2017 dès le 1er tour des présidentielles

Pour ne pas aboutir à un second tour Sarkozy-LePen, la seule solution est de rassembler la gauche et les écologistes pour une candidature unique en 2017 dès le 1er tour des présidentielles

Le principal enjeu démocratique nous concerne. On peut penser à une 6ème République ou améliorer fortement nos institutions. Mais l'urgence, confrontée à la réalité politique du pays et aux règles institutionnelles actuelles, est toute autre. Si la gauche et les écologistes partent désunis et séparés au 1er tour de la présidentielle de 2017, chacun sait aujourd'hui que la gauche ne sera pas au second tour et que nous n'aurons que le "choix" entre Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy !

Comme des millions de Françaises et de Français, je ne veux pas de ce "choix" pour nos valeurs, nos convictions, pour la justice sociale, pour la République, pour l'avenir de nos enfants.

C'est notre urgence démocratique et nous devons y répondre dès maintenant en recréant les conditions de ce rassemblement sans quoi il sera bientôt trop tard.

Au-delà de nos débats qui nous divisent aujourd'hui, c'est cet appel à cette urgence démocratique que nous devons promouvoir partout.

On peut regretter ce mode de scrutin présidentiel qui élimine du second tour celle ou celui qui ne figure pas dans les deux premiers au 1er tour. Nous savons tous que Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy seront ceux-là si la gauche et les écologistes partent séparés. Nous savons que le mode de scrutin ne changera pas d'ici 2017.

C'est maintenant que cela se décide et il faut que les citoyens; les sympathisants et les militants de  gauche et écologistes expriment cette nécessité démocratique aux leaders politiques des partis de gauche et écologistes.

Contrairement à 2002, nous savons que sans ce sursaut citoyen et une vraie prise de conscience de nos leaders de ce danger et de cette urgence démocratique, nous n'aurons pas de candidat-e au second tour de la présidentielle.

On ne pourra pas dire que nous ne savions pas.

Il n'est pas trop tard pour réussir cette exigence démocratique.

A chacun de prendre ses responsabilités,

Il faut rassembler la gauche et les écologistes pour une candidature unique en 2017 dès le 1er tour des présidentielles

Le principal enjeu démocratique nous concerne. On peut penser à une 6ème République ou améliorer fortement nos institutions. Mais l'urgence, confrontée à la réalité politique du pays et aux règles institutionnelles actuelles, est toute autre. Si la gauche et les écologistes partent désunis et séparés au 1er tour de la présidentielle de 2017, chacun sait aujourd'hui que la gauche ne sera pas au second tour et que nous n'aurons que le "choix" entre Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy !

Comme des millions de Françaises et de Français, je ne veux pas de ce "choix" pour nos valeurs, nos convictions, pour la justice sociale, pour la République, pour l'avenir de nos enfants.

C'est notre urgence démocratique et nous devons y répondre dès maintenant en recréant les conditions de ce rassemblement sans quoi il sera bientôt trop tard.

Au-delà de nos débats qui nous divisent aujourd'hui, c'est cet appel à cette urgence démocratique que nous devons promouvoir partout.

On peut regretter ce mode de scrutin présidentiel qui élimine du second tour celle ou celui qui ne figure pas dans les deux premiers au 1er tour. Nous savons tous que Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy seront ceux-là si la gauche et les écologistes partent séparés. Nous savons que le mode de scrutin ne changera pas d'ici 2017.

C'est maintenant que cela se décide et il faut que les citoyens; les sympathisants et les militants de  gauche et écologistes expriment cette nécessité démocratique aux leaders politiques des partis de gauche et écologistes.

Contrairement à 2002, nous savons que sans ce sursaut citoyen et une vraie prise de conscience de nos leaders de ce danger et de cette urgence démocratique, nous n'aurons pas de candidat-e au second tour de la présidentielle.

On ne pourra pas dire que nous ne savions pas.

Il n'est pas trop tard pour réussir cette exigence démocratique.

A chacun de prendre ses responsabilités,

Signer

Diffusez auprès de votre entourage